Presse

"Qu'on parle de vous, c'est affreux.
Mais il y a une chose pire:
c'est qu'on n'en parle pas."

ON PARLE DE AWAP DANS LA PRESSE

Ça y est… C’est fait ! Le 15 juin 2018, les Chambres fédérales ont adopté les deux projets de loi LSFIN et LEFIN lors des votes finaux. Certes, elles ne devraient entrer en vigueur que le 1er janvier 2020 avec les ordonnances respectives. Quelles seront les implications pour les gérants de fortune indépendants (GFI)? La question que se posent les plus pessimistes: est-ce que l’heure a sonné pour les GFI? Mauvaise question selon nous, au Cercle AWAP, prestataires de services pour les GFI. Nous sommes convaincus que, grâce à ces lois, notre pays disposera d’un droit des marchés financiers à la fois moderne et compatible avec la pratique déjà existante. Alors, la vraie question serait plutôt: quelles sont les mesures à entreprendre pour les GFI afin d’assurer la pérennité de leur modèle d’affaires et de tirer leur épingle du jeu à l’aube de ces nouvelles lois?

Différents modèles de plateforme proposent aux gérants de rester indépendants malgré un environnement de plus en plus difficile. Nouvelles réglementations, fin du secret bancaire, taux d’intérêt historiquement bas et franc fort… Les gérants de fortune suisses font face à des coûts en augmentation et des revenus sous pression. Dans cet environnement morose, la consolidation du secteur est déjà une réalité pour les plus petites structures, avec comme options le rachat ou la fusion avec d’autres entités, ou un retour à la banque.

En juin 2018, les Chambres fédérales ont formellement adopté les projets de loi sur les services financiers.